L’association
logo petit

 

L’oeil et la main est une association à but non-lucratif consacrée au développement du contact improvisation (un art-sport qui emprunte à la danse, aux arts martiaux, à l’acrobatie, aux jeux d’enfant…) et des pratiques et savoirs affiliés (pratiques somatiques, techniques de conscience de soi, recherches sur le mouvement et la coordination humaine et animale, pensées du corps).

ce que l’on cherche

Nous ne considérons pas le contact improvisation comme une forme à perpétuer. Nous l’envisageons comme un processus de recherche autour des possibilités offertes par le toucher et le partage de la relation gravitaire.Oeil et main sur texte (2)

De ce point de vue, L’oeil et la main s’est construite dans la volonté de prolonger, lier et confronter les recherches ayant œuvré à Paris depuis plusieurs années (cf. les liens ci-contre) : travail auprès de personnes en situation de handicap, univers carcéral, relation parents-enfants, danse-science, passerelles entre pratiques somatiques et danse, …

Le geste inaugural de l’association a été de créer une rencontre internationale de contact improvisation (la RiCI 2015) avec l’idée de l’inscrire dans le développement de ces différents questionnements. Nous souhaitons que chaque participant puisse y acquérir un certain nombre d’outils lui permettant de développer son autonomie et une mise à distance des normes gestuelles ; une suspension où peuvent se questionner les processus d’appropriation d’un savoir et les normes esthétiques qui y sont liées.

Des nouvelles de notre travail : abonnez-vous à notre liste de diffusion.

Et d’où nous venons

Céline Robineau

membre-fondatrice

 

 

celine Depuis 6 ans, le contact improvisation constitue pour Céline Robineau une clé de compréhension de la relation à soi et à l’autre, un terrain de jeu ludique et une liberté d’être. Considérant le mouvement comme un vecteur d’expression infini, Céline a poursuivi ses recherches dans l’improvisation et les pratiques somatiques, avec par exemple Soto G. Hoffman « Performance and the creative Process ». Céline est diplômée en Life Art Process®, approche d’exploration et de prise de conscience par le mouvement et l’expression artistique au Tamalpa Institut en Californie, fondé il y a 40 ans (www.tamalpa.org).

 

 

 

Matthieu Gaudeau

membre-fondateur

 

matthieu Matthieu Gaudeau travaille comme interprète depuis une quinzaine d’années dans divers collectifs et compagnies de spectacles vivants. Sa vision et son enseignement du Contact Improvisation sont nourris par la Technique Alexander dont il est praticien.Depuis deux ans, il poursuit un travail somatique auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : ce qui a profondément modifié ma vision du corps et l’apprentissage du mouvement volontaire. Comment passer de la notion de mouvement à celui de geste ?

 

 

Catherine Kych

membre-fondatrice

 

catherine Catherine Kych danse depuis bientôt trente ans (danse classique et contemporaine, mouvement sensoriel). En 2007, à la recherche d’espaces de liberté, de jeu et de partage, elle a plongé dans le contact improvisation et s’est enthousiasmée pour cette pratique non‐normative qui lui offrait la possibilité de rencontrer, d’abord par le toucher et le mouvement, des « autres », et de construire et déconstruire avec eux le monde.

Chemin faisant, elle s’est muni d’outils pour faciliter l’accès à une conscience réfléchie de l’expérience. Depuis elle est membre du GREX ( www.grex2.com), groupe de recherche sur l’explicitation fondé par Pierre Vermersch, qui travaille à de forger des outils et une pensée de la psycho-phénoménologie.

Romain Bigé

membre-fondateur

Romain Romain Bigé enseigne la philosophie et pratique la danse. Agrégé de philosophie, il prépare actuellement une thèse à l’École Normale supérieure (doctorat SACRe de PSL*) sous la direction de Renaud Barbaras et intitulée Le partage du mouvement : philosophie des gestes du Contact Improvisation. En 2016-2017, il est récipiendaire d’une bourse de la commission franco-américaine Fulbright et chargé de cours en « Philosophie de l’art et des gestes » à PSL*. Dans la danse, il a eu le privilège de se former à l’improvisation aux Etats-Unis (auprès de Wendy Woodson, Lisa Nelson, Nancy Stark Smith) et en Europe (Matthieu Gaudeau, Joerg Hasmann) ; il enseigne le Contact Improvisation depuis plusieurs années et propose, en collaboration avec Matthieu Gaudeau, des ateliers contact-philosophie.

Jean Raisonnier

Le président

Jean Raisonnier, retraité de l’enseignement supérieur (en mathématiques), pratique la danse Contact depuis plus de vingt-cinq ans ; il est engagé par ailleurs dans des pratiques artistiques, et d’exploration intérieure.

Il a découvert le Contact Improvisation en Californie dans les années 1990 avec Kirstie Simson, et d’autres, et continue de le pratiquer, et de le questionner. Il a participé (dans les années 2000) pendant plusieurs années à des projets de la compagnie Danse avec les roues (avec Isabelle Brunaud), étudié l’Art-thérapie à l’Inecat, co-animé avec Fabienne Menjucq pendant longtemps un atelier « corps et voix » dans une maison de retraite, et se consacre entre autres depuis quelques années à une pratique vocale et musicale dans un esprit de reliance entre intuition et compréhension, entre ancrage corporel et intention musicale, entre musique ancienne (musique modale, polyphonie) et improvisation, avec un souci primordial pour la qualité des relations humaines, et un engagement à ce que cette pratique soit une occasion (si ce n’est un prétexte) pour cultiver l’art de la coopération, de la bienveillance, du partage, de l’expression de soi et de la réceptivité à l’autre, et d’une co-création joyeuse.

Fabienne Menjucq

Notre ancienne présidente-fondatrice

 

fabienne Danseuse contemporaine, chorégraphe – notamment avec le groupe Deep Contact – et danse-thérapeute, Fabienne Menjucq développe un travail personnel autour de l’improvisation, de la voix, de la présence et de la relation à l’autre, au monde et à l’environnement au travers de la danse. Sa formation en reiki et en harmonisation énergétique ainsi que sa pratique de la méditation nourrissent son approche énergétique de la danse tout en simplicité. Sa pratique spirituelle l’a peu à peu orientée vers le Yoga qu’elle pratique depuis 2007 et enseigne maintenant au Studio Keller, qu’elle a créé en 2010 avec Carey Jeffries.

Share This