LE POIDS DU REGARD

 Stage d’improvisation avec Jurij Konjar 17-18 septembre 2016


LE POIDS DU REGARD

Stage d’improvisation avec Jurij Konjar 17-18 septembre 2016

Comment le fait d’être regardé influence-t-il notre état d’être? En tant qu’observateur d’une danse, quels changements se produisent dans ma physicalité? Qu’est-ce que je communique à la danse (et au danseur)? Comment le fait de regarder influencera ce que je ferai par la suite?

Nous travaillerons sur une partition d’échange de rôles entre deux partenaires: le faiseur (la faiseuse) et l’observateur (l’observatrice). Nous travaillerons simultanément en couples et sur le groupe composé par l’ensemble des couples. C’est l’observateur qui décide quand le changement se produit : dès que le faiseur croit reconnaître le changement, il se transforme instantanément en observateur. Parfois, des superpositions et des dissonances se produisent, alimentent et remettent en cause le déroulement des événements, durent un certain temps et se résolvent dans la suite. Les deux partenaires peuvent entrer en contact ou pas, être proches ou éloigné.es l’un.e de l’autre, se déplacer dans l’espace ou pas, s’arrêter ou pas.

De nombreux couples travaillent dans l’espace simultanément. Ils collaborent à se créer mutuellement un environnement de travail soutenant. Ils se rencontrent dans l’espace et s’entre-mêlent; ils s’influencent les uns les autres, consciemment et inconsciemment. L’observateur crée des connexions entre tout ce qu’il voit; ou des connections apparaissent aux sens de l’observateur.

C’est une jam; où le toucher et l’échange de poids peuvent être remplacés par une attention tactile mutuelle. Pour approfondir, nous essaierons de nommer verbalement ce qui se passe, puis revenir à la tâche en utilisant les outils nécessaires. L’observateur a un rôle actif dans ce jeu, il se trouve incessamment au milieu des choses.

 

Jurij Konjar…

est né à Ljubljana en 1978. Il s’est formé au judo et a pratiqué la danse dès son plus jeune âge, notamment au travers des danses de salon. En 2007, un sévère accident à la tête provoque un changement de focale dans son travail, autour des potentiels du moment présent. Une observation approfondie de la vidéo des Golberg Variations de Steve Paxton déclenche ce qui allait devenir une pratique de l’improvisation régulière et qui culmine avec les performances Goldberg Variations, For Juliano Mer-Khamis et une recherche autour de la composition en duo (Still). Il travaille avec Steve Paxton depuis 2010, sur les solos Goldberg Variations, Bound et l’opéra de Bob Ashley Quicksand [qui sera présenté au Festival d’Automne à Paris en septembre 2016]. Son enseignement est profondément informé par la pratique des Tuning Scores de Lisa Nelson.

 

Infos pratiques

samedi: 15-20h
dimanche: 10-17h

nombre de participant.es: limité à 25

tarif: 120€

lieu: Faun Arts 4 rue Gutenberg 93100 Montreuil (métro Robespierre, ligne 9)

réservations: ateliers.lolm@gmail.com


 


 

The Gravity of watching

How does being watched influence my state of being? As an observer, what changes does my physique go through as I am observing a dance? What am I communicating to the dance(r)? And how does watching something influence what I do next?

We’ll work on a score of changing roles between two partners: that of the doer and the observer. Working simultaneously in couples and in a group of couples. The observer is the one that decides when he switches into the doer. The doer thinks he recognizes the shift and immediately becomes the observer. Sometimes, crossovers and dissonances happen, feed or challenge what is happening, last for a while and resolve into next. The two partners can either touch or not, be close or distant, move through space or not, stop or not.

Many couples work in the space simultaneously. They collaborate in creating a supportive working environment for each other. The meet in space and cross over; they influence each other consciously and unconsciously. The observer makes connections between all he sees; or connections appear to the senses of the observer.

It’s a jam; where the touch and exchange of weight can be replaced by a tactile mutual attention. To go deeper, we’ll try naming in words what is happening, then repeat, applying necessary tools. The observer has an active role in this play and repeatedly finds himself right int the middle of it.

 

Jurij Konjar…

was born in Ljubljana in ’78. He trained Judo and practiced singing from an early age, then began dancing with ballroom competitions. In 2007 he suffered a head injury that shifted the focus of his work towards the potential of the present moment. An in-depth observation of Steve Paxton’s Goldberg Variations video triggered what became an ongoing improvisation practice and culminated in solo performances Goldberg Variations, For Juliano Mer-Khamis and a research on duet composition Still. He’s been working with Paxton since 2010, on solos Goldberg Variations, Bound and Bob Ashley’s opera Quicksand. His teaching is also deeply informed by Lisa Nelson’s

Tuning Scores practice.

 

Practical information

Saturday: 3-8pm
Dimanche: 10am-5pm

Number of participants: limited to 25

Price: 120€

Space: Faun Arts 4 rue Gutenberg 93100 Montreuil (métro Robespierre, ligne 9)

reservation: ateliers.lolm@gmail.com

Share This